Corsair F4U

Corsair F4U

Le Corsair était surnommé durant ses premières années le « tueur d’enseignes » (ensign killer) suite aux nombreux crashes de débutants (ou de pilotes fatigués) lors d’appontages ou de décollages manqués sur porte-avions. Il a même failli se faire interdire de vol par l’armée américaine car son train d’atterrissage rebondissait et les appontages tournaient souvent au crash. En effet, les Américains, comme avec les Hellcat ou les Avenger, avaient opté pour un poser « trois-points » mais, dans le cas du Corsair, cela obligeait à le faire évoluer à une vitesse proche de celle du décrochage qui le rendait instable aux manœuvres. Si le pilote ratait les brins d’arrêt, avec la crosse d’appontage, la brusque remise des gaz, et le couple important du moteur, tendait à faire tourner l’appareil autour de l’hélice, abaissant l’aile gauche vers le pont qu’elle risquait de toucher et entraîner l’accident.

Envergure : 12,49 m
Longueur : 10,16 m
Hauteur : 4,60 m
Surface alaire : 29,17 m²

Valider un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s